NAT'IMAGES 57 - AOUT/SEPTEMBRE 2019

Au sommaire :


En savoir plus

Disponibilité : En stock

NA057

5,88 €

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En savoir plus

- Image du mois : La grenouille volante de Wallace, une photo signée Quentin Martinez.

 

- Livre du mois : Les Ailes du vent de Grégory Bonnet.

 

- Almanach : Côte d’Émeraude - Sept sujets de saison racontés par Yvan Lebreton.

 

- Portfolio concours : Le palmarès du concours organisé dans le cadre du 6e Festiphoto de Rambouillet.

 

- Portfolios :

> Les chasseurs des hauts plateaux : Adrien Lesaffre s’est rendu en Éthiopie, sur les plateaux du Mont Balé, pour y photographier l’élégant et peu farouche loup d’Abyssinie.

 

> Sri Lanka, l’autre pays de la panthère : Quel que soit le continent, photographier une panthère c’est “saisir l’insaisissable”. Alain Fournier nous fait le récit de sa rencontre avec le félin.

 

> Jacarés, une histoire d’eau : Cap sur l’Amérique latine, où Pierre Vergnaud a photographié, au ras de l’eau, les caïmans à lunettes.

 

> Le Pinail, havre de biodiversité : Laurent Bourdin explique ce qui fait la spécificité du site poitevin.

 

> La vie sous la surface : Mares et rivières n’ont pas de secret pour Yannick Gouguenheim qui, depuis une dizaine d’années, en explore les fonds et en photographie les habitants.

 

Pleins feux sur les odonates : Valentin Faivre photographie les libellules dans l’après-midi, quand la lumière est dure. Pour un résultat étonnant.

 

> Mes nuits avec les chauves-souris : En sous-bois ou au creux des rivières, David Aupermann installe ses barrières infrarouges afin d’immortaliser le vol nocturne des chiroptères.

 

> Le prince des verticales : Chaque automne, le tichodrome échelette fait une halte dans le massif jurassien. Un rendez-vous que Julien Arbez ne raterait pour rien au monde.

 

> Brame, l’émoi des bois… Chez le cerf élaphe, la fin de l’été marque le début du brame, un rituel amoureux spectaculaire que Teddy et Didier Bracard photographient en s’armant de précautions.

 

> Photographier le brame en parc :  Pour éviter d’ajouter de la pression à la pression, Bernard Gauthier a listé les avantages à photographier le brame dans un cadre moins sauvage.

 

> Les forêts enchantées : Nathalie Annoye restitue à travers ses photos le pouvoir ensorcelant des arbres tortueux et des forêts profondes

 

- Les carnets naturalistes de Stéphane et Marcello : La Digitale pourpre

 

- Les coups de pouce de la Rédac’